Erwan Cassier (casquette noire), spécialiste des lancers, fait partie des nouveaux entraîneurs du club, dirigé par Hugues Davy (à droite). Photo W.d.L

ATHLÉTISME. Un club se lance à Nouméa. Multidisciplines, il compte parmi ses entraîneurs plusieurs sportifs de haut niveau, se structure petit à petit et espère prendre son envol rapidement.

« Ça monte bien, ce soir il y a un potentiel de licenciés en plus », lance Hugues Davy, au bord de la piste du stade Numa-Daly. Lundi soir, une petite trentaine d’enfants, dont certains découvrent l’athlétisme depuis quelques minutes à peine, s’amusent à lancer des javelots en mousse. D’autres, plus jeunes, enchaînent les courses entre des cerceaux, des plots et autres petites haies, sous le regard attentif d’Erwan Cassier, médaillé d’or aux derniers Jeux du Pacifique, au lancer de marteau. Ce dernier fait partie du groupe d’athlètes et d’entraîneurs à l’initiative de Track’NC, nouveau venu dans le paysage calédonien. Qui compte notamment le décathlonien Florian Geffrouais, le triathlète Patrick Vernay (8 titres de champion de France à eux deux), le triple sauteur Ulric Buama (médaillé de bronze aux Jeux du Pacifique) ou les traileurs Jessica Ries et Julien Le Grignon (2e du 100 km au trail des Cagous).

« Proposer un athlétisme total »

« Ce sont des amis, compétents et diplômés, qui savent ce qu’est le haut niveau », souligne le président du nouveau club, Hugues Davy, professeur d’EPS et déjà président de la partie calédonienne de l’UNSS (Union nationale du sport scolaire). « Nous sommes tous dans l’athlétisme depuis longtemps, à la Ligue ou sur le terrain. On avait l’intention de remonter un club pour proposer un athlétisme total avec une palette complète, à partir de l’école d’athlé, en passant par la piste, l’athlé santé, le running, la préparation physique ou la marche nordique », explique-t-il.

Le dirigeant prône « le côté associatif du club », avec pour « marque de fabrique » une devise : « s’entraîner sérieusement sans se prendre au sérieux ». L’objectif ? Obtenir des résultats sans passer par un entraînement écœurant. « On ne veut pas de préparation austère tous les jours, nous voulons faire progresser et faire plaisir », ambitionne Hugues Davy, qui annonce également son intention de faire venir « des compétences de l’extérieur ».

Une structure ambitieuse

Pour le moment, le projet n’en est qu’à ses premiers souffles. Il devait initialement se lancer en septembre, Florian Geffrouais ayant prévu de tenter sa chance pour les Jeux olympiques de Tokyo, qui étaient prévus ce mois-ci. Mais le report de ceux-ci a finalement laissé le champ libre au décathlonien, qui a pu s’investir plus rapidement que prévu dans le nouveau club. Avec « une vingtaine de licenciés » depuis le lancement le mois dernier, les chiffres ne sont pas forcément impressionnants. « Plus que des licenciés, je veux des athlètes. Nous souhaitons être un bon club, pas un gros club », répond Hugues Davy. Avant de rappeler que « les licences redémarrent en septembre, donc pour le moment on fait de la promotion ».

« On est encore dans la phase de lancement, il faut proposer des choses et ça va venir petit à petit. On a beaucoup d’ambition, avec l’envie d’avoir des projets réalistes et des résultats pour tous nos athlètes, quelles que soient leurs capacités. On va essayer de se donner les moyens », espère-t-il, alors qu’un stage vacances, du 17 au 21 août, devrait donner un coup de boost au club.

A terme, Track’NC souhaite également organiser des compétitions, avec déjà une idée originale. « Faire un événement typique du club, inédit, avec plusieurs épreuves différentes dans le stade, une sorte d’animation comme la GI Joe Race ».

Dans un contexte où l’athlétisme est à la peine sur le Caillou, la Ligue voit, elle, d’un bon œil l’arrivée d’un tel club. « C’est toujours bienvenu et satisfaisant, ça permet d’avoir un peu plus de licenciés. Ils ont des objectifs, c’est bien. C’est ce qu’on souhaite voir », salue le président de la Ligue, Paul Poaniewa.

Erwan Cassier : « Une nouvelle dynamique »

Spécialiste des lancers, plusieurs fois médaillé aux championnats de France jeunes et aux Jeux du Pacifique, Erwan Cassier a rejoint le club en qualité d’entraîneur, lui qui est diplômé d’un Brevet d’Etat d’éducateur sportif. « Le projet s’est monté avec plusieurs copains, pour tenter de créer une nouvelle dynamique au sein de la Ligue. On est une bonne team, j’avais envie de m’impliquer avec eux », explique celui qui était licencié depuis deux ans au club de Châlons-en-Champagne, en Métropole. Au Track’NC, il entraînera à l’école d’athlétisme, mais également les lanceurs. « En revanche, n’essayez pas de me voir à la perche ou sur un 400 mètres haies, ça va être un désastre », plaisante le grand gaillard. Gérer les plus petits, « ça n’est pas évident mais c’est une belle expérience de leur faire découvrir ce sport. S’ils continuent là-dedans, ça serait une satisfaction personnelle. »

légende photo:

 

Waldemar de Laage / waldemar.delaage@lnc.nc | Crée le 06.08.2020 à 04h25 | Mis à jour le 06.08.2020 à 09h07

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *