2020 aura été l’année de la pandémie, du pangolin, d’un référendum à l’issue relativement serrée et de tant d’événements importants (adieu Donald, bienvenue Joe) ; mais pour une petite tribu d’irréductibles à l’amitié indéfectible, l’année du 20 sur 20 sera celle de la création de notre club, le Track’nc. Porté sur les fonts baptismaux en février, notre club compte aujourd’hui 92 licenciés alors que l’ambition première était d’atteindre la cinquantaine. Objectif atteint, dépassé.

En cette belle journée du 19 décembre sur les bords de la Ouenghi, le bureau directeur de Track’nc (Hugues Davy, président, Frédéric Durand, le secrétaire général, Delphine Verlhac, notre secrétaire adjointe et Erwan Cassier, le trésorier général) ont présenté à la cinquantaine de participants le bilan moral et financier de l’association.

Hugues Davy, Erwan Cassier, Loïc Mathis et Julien Le-Grignou

Hugues Davy a rappelé les fondamentaux d’un club dont l’ambition est de mêler convivialité, approche familiale et excellence sportive. Il a notamment été souligné que la proposition d’entraînements proposant par le biais de l’école d’athlétisme des activités de découverte de la pratique de l’athlétisme et des séances pouvant intéresser leurs parents était une véritable réussite. Le succès des stages d’août et d’octobre a également été souligné. Bien sûr, beaucoup reste à faire mais la dynamique créée laisse augurer d’un avenir prometteur. Hugues Davy a judicieusement insisté sur le fait -statistiques à l’appui- que seuls les clubs qui ont pu durer se sont appuyés sur la professionnalisation de leur encadrement. Ainsi avec un bilan financier à l’équilibre, Track’nc doit trouver des sources de financement permettant de salarier quelques encadrants, ce qui permettra aux membres fondateurs de se consacrer à leur passion : l’entraînement. Un encadrement purement bénévole aboutit en général à un essoufflement à plus ou moins court terme, à un abaissement de la qualité des services proposés et à une réduction des ambitions premières ; la conjonction de ces facteurs aboutissant à une désaffection de la vraie richesse d’un club : ses licenciés.

Hugues a tenu a remercié ses volontaires du service civique et une ovation a accompagné la fin de contrat d’Ulrich Buama A.K.A Shayba qui a honoré son engagement avec sérieux et abnégation.

L’absence de la tenue réglementaire était sanctionnée

Le bureau directeur a précisé que l’autonomie financière du club participait des principes fondateurs du club ; ne pas dépendre exclusivement de subventions doit guider la gouvernance financière du club. Hugues Davy a ainsi évoqué comme il l’a fait par le passé l’opportunité exceptionnelle représentée par le mécénat. Chaque personne payant des impôts sur le revenu ainsi que chaque société soumise à l’impôt peut faire un don à notre club et recevoir une réduction de 75 % pour les particuliers et de 60 % pour les sociétés. Tout est expliqué clairement à cette adresse : https://www.mecenat.nc/mecenat/

 

Les bilans moraux et financiers ont été validés de manière unanime par tous les membres du club présents.

Après cette présentation, la partie récréative de l’assemblée a pu débuter. Kaori nous a gratifié d’un concert acoustique et rappelé que les notions d’amitié, de partage et d’ouverture véhiculées par les paroles de leurs chansons entraient en parfaite résonance avec les valeurs de notre club. Dj Pich’ a assuré l’ambiance musicale, Erwan était à la manœuvre pour le barbecue. Pour tous, baignade dans la rivière (surveillance obligatoire des enfants au vu du courant de la Ouenghi), repas arrosé (avec modération) et convivial ponctué de milliers d’anecdotes dont celles de Jérôme, notre doyen, sur son élevage d’autruches avec en point d’orgue la neutralisation d’un mâle pas assez reproducteur attrapé au lasso du haut d’un godet de tracteur.

Hugues brandit haut les valeurs du club

Passage obligé, la partie de volley durant laquelle une équipe présentant notamment une redoutable triplette marseillo-ouvéo-maréenne a écrasé la concurrence. Et ce malgré les promesses de victoire du directeur technique du club, Florian Geffrouais, qui épaulé de Hugues Davy et Erwan Cassier,  n’a rien pu faire contre les smashs rageurs de Shayba et les feintes de son presque homonyme Florent, spécialiste es volley.

La journée s’est terminée avec le rassemblement par Florian de tous les enfants présents ; en maître conteur, notre directeur technique nous a rappelé que la maîtrise des secrets de la foulée supinatrice était loin d’être sa seule qualité.

Florian, seul conteur-décathlonien recensé sur le Territoire

A 17 h 00, le camp était levé, les enfants éreintés et le club Track’nc lancé vers une année 2021 que nous souhaitons heureuse et libre de toutes les épidémies possibles à nos licenciés ainsi qu’à ceux qui par leur engagement désintéressé ont pu faire naître cette belle aventure.

Galerie photo de l’assemblée générale récréative

 

 

 

Merci à tous nos volontaires du service civique !

 

1 réponse
  1. Gaasi
    Gaasi dit :

    Je remercie toute l’équipe de track nc pour le travail fournie cette année 2020 et nous vous souhaitons une bonne et heureuse fête de fin d’année ainsi qu’unjoyeux Noël.

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *