Depuis plus d’un mois, un nouveau club d’athlétisme développé par des professionnels passionnés est en exercice. Objectif : former et suivre des Calédoniens, qui pourraient à terme représenter le territoire, en dehors de nos frontières.

C’est une découverte qui se fait avec de l’entrain et du sourire… Depuis un peu plus d’un mois, Track NC est en piste. Un club d’athlétisme multidisciplinaire, qui enseigne la course, le saut en longueur, les lancés et le saut en hauteur. Le tout sous le regard bienveillant d’Hugues Davy, président de club et responsable de l’UNSS sur le territoire.

Il faut arriver à se faire plaisir et finalement le premier ingrédient du plaisir, c’est le progrès. Si on arrive à faire progresser les jeunes, je pense qu’ils continueront plus longtemps – Hugues Davy, président de club et responsable de l’UNSS

©Laurent Corsi / NC1ère

Préparation physique

Pour durer, Track NC propose aussi une nouvelle méthode : une préparation physique qu’a connue l’ex-champion de France de décathlon Florian Geoffray.

S’il y a une blessure ou un problème, souvent, c’est que l’entraînement est tout simplement pas adapté aux ressources de l’athlète. L’idée, c’est d’avoir un maximum de cartes en main, pour comprendre physiquement, techniquement les postures de l’athlète et des déséquilibres qui peuvent être entraînés à long terme – Florian Geoffray

©Laurent Corsi / NC1ère

Représenter le territoire à l’étranger

Patrick Vernay, ancien 6e mondial d’Iron Man, est à l’écoute. Le sportif renommé sur le Caillou a été séduit par le projet et a rejoint les rangs du club.

En Nouvelle-Calédonie en athlétisme, il y avait un petit creux. On voit des jeunes qui commencent et puis qui arrêtent rapidement et donc ce qu’on avait envie de faire avec l’équipe, c’était de faire des choses un peu plus sérieuses pour essayer d’avoir des jeunes qui montent. Et qui pourquoi pas, puissent représenter le territoire en dehors de nos frontières – Patrick Vernay, ancien 6e mondial d’Iron Man

©Laurent Corsi / NC1ère

Le club compte déjà vingt licenciés, l’objectif est d’en atteindre cent-cinquante, d’ici à la fin de l’année prochaine.



Le reportage de Martin Charmasson et Laurent Corsi :

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *